L'éco-PTZ aménagé et prorogé jusqu'en 2021

eco-ptz
19 Février 2019
L'éco-PTZ (prêt à taux zéro) est reconduit jusqu'au 31 décembre 2021 et ses conditions sont assouplies.

 

L'éco-PTZ ou prêt à taux zéro permet de financer sans intérêts des travaux d'amélioration de la performance énergétique des logements anciens utilisés comme résidence principale. Il existe depuis 2009 mais ses conditions d'attribution ont changé à plusieurs reprises : en 2016 et en 2019. 

La loi de finances pour 2019 vient de reconduire l'éco-PTZ jusqu'au 31 décembre 2021. Si chaque foyer peut bénéficier une seule fois du dispositif, il peut se cumuler avec d’autres aides, comme le CITE.

 

Nouveautés de l'éco-PTZ à compter de 2019

La loi de finances pour 2019 assouplit les conditions d'application de l'éco-PTZ en deux temps.

Pour les offres de prêt émises à compter du 1er mars 2019, la condition selon laquelle seule la réalisation d’un « bouquet de travaux » ouvre droit à l’éco-PTZ est supprimée. L’aide pourra ainsi financer des travaux correspondant à seulement une des catégories éligibles au lieu de 2 au minimum jusqu’au 28 février 2019.

Pour rappel, voici la liste des travaux éligibles à l'éco-PTZ :

  • Isolation de la totalité de la toiture

  • Isolation d'au moins la moitié des murs extérieurs.

  • Isolation d'au moins la moitié des parois vitrées et remplacement les portes donnant sur l’extérieur.

  • Remplacement du système de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire par un dispositif plus performant.

  • Mise en place d'un nouveau chauffage (ou système de production d’eau chaude sanitaire) utilisant une énergie renouvelable.

Pour les offres de prêt émises à compter du 1er juillet 2019, signalons les modifications suivantes :

  • le dispositif est étendu aux travaux réalisés dans les logements achevés depuis plus de 2 ans ; il ne concernera donc plus les seuls logements achevés avant 1990 en métropole ou dont le permis de construire a été déposé avant le 1er mai 2010 dans les départements d’outre-mer ;
  • la liste des travaux ouvrant droit à l’éco-PTZ est complétée des travaux d’isolation des planchers bas ;
  • la durée d'emprunt est portée à 15 ans pour tous les éco-prêts (auparavant, celle-ci pouvait varier)
  • le cumul entre un premier eco-PTZ et un éco-prêt complémentaire est possible dans un délai de 5 ans.