4 freins à la création d'entreprise

4 freins à la création d'entreprise
Les éléments comme le produit, le marché, la législation, le financement, etc. peuvent être des freins à votre création d’entreprise. Identifiez-les, anticipez-les et corrigez-les quand cela est possible.

 

Qu'importe votre âge ou votre statut social, créer votre entreprise signifie que vous croyez en votre projet. En effet, si vous avez envie de vous lancer, c’est que vous savez que votre projet a des forces (faites le diagnostic création gratuit pour voir si vous êtes prêt) ! Mais il est également important, et c’est souvent le plus difficile pour un chef d’entreprise, d’analyser les éléments qui pourraient ralentir la création d'une société, qu’ils soient liés au projet lui-même ou à un élément externe.

Lancez-vous dans la création d’entreprise en ayant conscience de ces freins souvent techniques et financiers. Nos conseillers en création d’entreprise Soregor vous proposent d’identifier les 4 principaux freins afin que vous puissiez anticiper les risques qu’ils peuvent représenter.

 

#1 : Les freins liés à mon produit et mon activité

Un des premiers freins que vous pourriez rencontrer lors de votre création d’entreprise est lié à votre activité et à votre produit. La fabrication de votre produit est-elle optimisée ? Votre processus de fabrication est-il clair et applicable ? Aurez-vous accès aux matières premières facilement ? Voilà une liste non exhaustive de questions que vous pouvez vous poser concernant votre produit ou service. A vous d’estimer si vous maîtrisez bien toutes les facettes de votre produit ou service : création, approvisionnement en matières premières, fabrication, ou encore les coûts qu’il peut engendrer.

 

#2 : La législation comme un frein à la création d'entreprise

Mon activité est-elle réglementée ? Certaines activités ne peuvent s’exercer que sous contraintes administratives (pressing, débit de boisson ou tabac, etc.), de présentation d’un diplôme officiel (coiffeur, boucher, boulanger, pharmacien, etc.), de présentation de garanties financières (agent immobilier) ou encore soumises à des règles déontologiques (professions libérales telles que architecte, diététicien, infirmier, psychologue, etc.).

En tant que créateur d’entreprise, si votre activité est soumise à un code de déontologie et qu’elle nécessite une autorisation ou encore un diplôme, vous devez le prendre en compte dans votre préparation. En effet, vous n’êtes plus le seul à décider du lancement de votre activité. Et cela peut prendre du temps, notamment côté administration.

Les contraintes légales peuvent aussi être liées à vos conditions générales de vente, aux contrats signés auprès des salariés, des clients ou des fournisseurs, au statut juridique que vous aurez choisi pour votre entreprise. En bref, « nul n’est censé ignorer la loi » et encore moins les entrepreneurs !

 

#3 : Le marché peut freiner la création d'entreprise

Pour effectuer l’analyse des contraintes du marché nous vous proposons d’utiliser la matrice des 5 forces de Porter. Cet outil permet d’identifier l’intensité de la concurrence et l’état du marché dans sa globalité : est-il récent, en croissance, mature, fermé, saturé, etc. ?

Les 5 forces de Porter - les freins à la création d'entreprise

 

#4 : La question du financement de la création d'entreprise

L’étude de votre prévisionnel financier vous a donné ou vous donnera une idée précise du montant dont vous allez avoir besoin pour lancer votre activité. Il vous permettra notamment d’estimer le chiffre d’affaires que vous êtes susceptible de réaliser sur vos premières années d’activité et de connaître vos dépenses : achat du matériel, paiement des salaires, loyers, délais de paiement de vos clients et de vos fournisseurs, etc.

De nombreux entrepreneurs connaissent des difficultés de financement d'entreprise : incapacité à lever des fonds, refus de banque pour obtenir un prêt,... car le retour sur investissement n'est pas assez élevé.

Avez-vous fait le tour de la question du financement ? Quel est le montant de votre investissement ? Que pourrait-il se passer dans la pire des situations ?

La question des moyens apportés à votre création d’entreprise, si elle n’est pas bien déterminée par le prévisionnel financier, peut mettre en danger l’exercice de votre activité une fois celle-ci lancée. Prévoir les conséquences de la pire des situations ne veut pas dire que cette situation arrivera, au contraire, elle vous permettra de vous en protéger « au cas où ».

 

L'importance de l'analyse des freins à la création d'entreprise

Pour Olivier Kahn, expert-comptable, « se préparer ne préserve pas de l’échec mais diminue considérablement le risque ». Le livre « l’Aventure de la création d’entreprise » montre l’importance de la préparation et de l’identification des contraintes dans un projet, qu’il soit aventurier ou entrepreneurial. Voici d’ailleurs le témoignage de l’aventurier, Thomas de Dorlodot, sur la préparation :

Témoignage préparation Thomas de Dorlodot - Aventure de la création d'entreprise

 

L’identification des freins à la création d’entreprise permet donc de connaître les risques et surtout d’être prêt à les surmonter lorsqu’un problème survient.

Les conseillers en création d’entreprise Soregor vous aident à identifier les éléments pouvant freiner le développement de votre affaire. Ils pourront apparaître dans votre business plan et vous aideront à justifier la viabilité de votre projet. N’oubliez pas de tester votre projet avec ce diagnostic gratuit sur la création !