Créer son entreprise en franchise

creer_son_entreprise_en_franchise
Devenir franchisé ou comment combiner indépendance, performance d’un modèle économique et expérience d’un groupe quand on veut créer son entreprise ? Explications.

 

La franchise repose sur un contrat entre un franchiseur, qui met à disposition un concept et un modèle économique, et des franchisés, entrepreneurs indépendants qui exploitent ce concept sur une zone géographique donnée.

Le modèle économique du franchiseur a été testé et est reconnu pour sa réussite. Il le partage aux franchisés en contrepartie du versement d’un droit d’entrée et d’un pourcentage du chiffre d’affaires.

En tant que franchisés, vous bénéficiez d'un modèle économique viable, de l’accompagnement du franchiseur dans le lancement de votre enseigne, d’un savoir-faire et d’une notoriété déjà ancrée, de produits, d’une organisation. Bref, tout ce dont un entrepreneur rêve ! Tous ces éléments doivent vous permettre de générer, à terme, les mêmes performances que les autres franchisés du réseau.

 

Les avantages de la création d’entreprise en franchise  

 

La notoriété de l’enseigne

Le franchiseur fait profiter à l’entrepreneur franchisé de sa notoriété, de son image de marque, d’une identité visuelle et de l’ensemble des signes distinctifs de l’enseigne. La marque étant plus ou moins connue, selon l’ancienneté de la franchise, le franchisé fait l’économie d’actions de communication pouvant être coûteuses pour faire découvrir sa marque.

Les campagnes publicitaires éventuellement réalisées par le franchiseur au niveau national auront un impact positif sur l’ensemble des franchisés du réseau, sans que cela ne coûte à ces derniers.

 

L’assistance du franchiseur

L’assistance en continu du franchisé est une obligation qui s’impose au franchiseur. Cette assistance peut prendre plusieurs formes :

  • La recherche d’un emplacement,
  • La formation du franchisé et de son personnel,
  • L’aménagement du point de vente,
  • L’accompagnement du franchisé sur certaines démarches administratives,
  • La mise à disposition d’une centrale d’achat.

Une fois la franchise ouverte, le franchiseur analyse les résultats du franchisé et l’accompagne à plusieurs niveaux, sur toute la durée du contrat :

  • Propositions d’actions d’améliorations,
  • Publicités, communication,
  • Formation permanente,
  • Conseils téléphoniques,
  • Visites, etc.

Les relations entre franchisés sur leurs expériences constituent également une source d’informations très riche.

 

Bien choisir son réseau de franchise

Le choix du réseau de franchise revêt une importance capitale, car vous vous engagez avec lui pour plusieurs années. Ancienneté, droits d’entrée, taille du réseau, rentabilité, etc. de nombreux critères sont à prendre en compte. Voici 3 étapes à suivre pour faire le choix de votre future enseigne.

 

Choisir un secteur d’activité

Connaître le secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer est déjà un bon début et réduira le spectre de votre recherche. Tous les secteurs sont concernés par la franchise (automobile, bâtiment & habitat, beauté, forme & santé, commerce & distribution alimentaire, commerces spécialisés, immobilier, restauration, etc.) alors si vous avez acquis des compétences dans l’un d’entre eux, vous aurez peut-être trouvé votre secteur… Votre attrait pour le produit ou le service est également capital. Comment vendre un produit si vous ne vous y intéressez pas et si vous ne croyez pas en lui ?

 

Evaluer le potentiel de son réseau

Plus la notoriété du réseau de franchise est forte, plus il est intéressant de contracter avec lui. Vous devez donc mesurer et comparer entre elles les images de marque de plusieurs franchiseurs. D’autres critères comme la rentabilité du réseau, son expérience, l’accompagnement des franchisés par le franchiseur et la satisfaction des indépendants par rapport au franchiseur sont importants à analyser pour disposer d’une image objective du réseau. La rencontre avec d’autres franchisés du réseau est une étape qui vous permettra de prendre le pouls réel du réseau et de vous faire votre propre opinion.

 

Sélectionner et contacter les franchiseurs

Faites un premier choix dans tous les franchiseurs. N’hésitez pas alors à faire un tableau comparatif de plusieurs d’entre eux. Choisissez les 2 ou 3 franchiseurs récoltant les meilleurs scores selon les critères précédemment cités et vos critères personnels. Prenez alors contact ou rencontrez ces franchiseurs, lors de salon comme Franchise Expo Paris, ou par téléphone. S’ils sont convaincus par votre projet, ils vous fourniront leur DIP : le Document d’Informations Précontractuelles.

 

Étudier le DIP

Le DIP a été instauré par la loi Doubin, entrée en vigueur en Avril 1991. Le DIP est la carte d’identité du réseau de franchise. Il impose aux franchiseurs d’indiquer aux franchisés toutes les informations obligatoires pour donner une image transparente et réelle du réseau de franchise.

Il vous est conseillé de le déchiffrer minutieusement. Pour cela, vous pouvez vous faire accompagner par des spécialistes de la franchise.  Ils vous permettront de choisir votre enseigne en toute connaissance de cause. Certains des éléments du DIP exigent une attention particulière : le turn-over des franchisés du réseau, la santé de la structure-mère du réseau, l’état du marché, la moyenne des chiffres d’affaires des autres franchisés, etc.

D’après Philippe Tougeron, expert-comptable Soregor spécialiste de la franchise, l’important pour un futur franchisé consiste à comprendre comment se construit le chiffre d’affaires de franchisés ayant sensiblement le même projet en termes de taille, de localisation, de zone de chalandise, etc. Cela permet de vous faire une idée de ce que sera votre situation future.

 

Financer sa création d’entreprise en franchise

L’un des inconvénients pour devenir franchisé est l’investissement de départ, souvent plus élevé que pour une création d’entreprise simple. Cet investissement se compose notamment du droit d’entrée dans le réseau, des honoraires des experts sollicités avant la signature du contrat (étude de marché, expert-comptable…), l’achat ou la location d’un local ou encore l’achat du stock initial.

Pour financer cet investissement de départ, plusieurs options existent :

  • L’apport personnel : plus il sera important, plus vos partenaires financiers seront en confiance et à même de vous suivre dans votre projet.
  • Le prêt bancaire : avec un apport personnel de 30% du montant de l’investissement, la banque sera rassurée sur votre motivation dans la réussite de votre projet en franchise.
  • Les aides à la création : ces aides sont multiples mais il faut répondre à certaines conditions pour pouvoir y prétendre. Vous pouvez devenir franchisé et financer votre création d‘entreprise grâce, notamment, à ces organismes : Bpifrance, l’accompagnement NACRE, l’ADIE, Initiative France, Réseau Entreprendre, etc.

 

Les conseillers Soregor spécialistes en franchise peuvent vous accompagner dans l’analyse du DIP et des comptes du franchiseur, et contribuer ainsi à la réussite de votre création d’entreprise en franchise.