Comment faire un business plan en 6 étapes ?

comment-faire-un-business-plan-creation-d-entreprise
Présentez votre projet de création d’entreprise grâce à la réalisation d’un business plan décrivant votre stratégie globale (financière, commerciale, etc.) !

 

Vous avez trouvé votre idée de création d’entreprise et votre étude de marché est réalisée ? La prochaine étape, cruciale, est celle de la réalisation de votre business plan. Voici comment réaliser votre business plan en 6 étapes !

 

Pourquoi faire un business plan ?

Le business plan, utilisé dans le cadre d’une création ou reprise d’entreprise, est le document qui structure votre projet et vous permet de le présenter et le vendre à de potentiels investisseurs ou banquiers. En montant votre business plan, vous détaillez de façon précise la stratégie de votre entreprise une fois celle-ci lancée (production, distribution, communication, relation client,…). Si vous le mettez à jour régulièrement, il sera pour vous un allié précieux dans la gestion et le développement de votre entreprise.

 

Etape 1 : La présentation de l’équipe

La présentation du ou des porteurs de projet constitue LA partie à ne pas négliger dans un business plan. Les compétences du créateur, ainsi que leur complémentarité avec celles de ses éventuels co-équipiers, comptent autant dans la réalisation du projet que l’idée même du projet. Prenez le temps ici de détailler votre expérience professionnelle, vos compétences, vos forces, vos faiblesses et vos motivations, ainsi que celles des autres membres de l’équipe projet. Le but étant de répondre à ces questions :

  • « Pourquoi je veux créer cette entreprise ? »
  • « Pourquoi suis-je la bonne personne pour monter ce projet ? »

Voici un exemple qui montre l’importance de l’adéquation homme-projet en création d’entreprise : Vous souhaitez créer une entreprise de restauration mais vous n’avez pas de compétences en cuisine. Il est probable que votre demande de financement soit refusée. Ce n’est pas pour autant que vous devez abandonner votre rêve ! Une des solutions pour réussir votre projet sera peut-être de vous associer avec une personne qui a les compétences que vous n’avez pas. Vous formerez alors une équipe complémentaire et vous mettrez toutes les chances de votre côté pour la réussite de votre affaire et le financement de celle-ci.

En dernier lieu, et pour rassurer un peu plus vos interlocuteurs sur le bienfondé de votre projet, vous pouvez présenter dans cette partie les conseillers qui gravitent autour de cette équipe et qui apportent un regard externe et expert sur le projet.

 

Etape 2 : L’étude de marché

L’étude de marché vous permet à vous, créateur, ainsi qu’aux investisseurs d’évaluer si votre projet est viable sur un marché réel. Il s’agit simplement de savoir si votre produit ou service va rencontrer sa clientèle. Il est donc important de donner une vision globale du marché visé : la taille du marché, sa maturité, la réglementation en vigueur, l’étude de la concurrence, qui sont les clients potentiels et ce dont ils ont besoin, etc.

Pour faire une étude de marché, plusieurs étapes sont importantes à respecter. La première est celle de la recherche documentaire. Vous intégrez dans cette partie, des éléments chiffrés issus de sources officielles et d’organismes faisant des études au plus proche de votre activité (INSEE, CCI, data.gouv.fr,…). Vous êtes alors en mesure d’identifier votre cible, vos concurrents, la taille du marché, vos fournisseurs,… en somme, tout votre environnement. Le deuxième temps de votre étude de marché est l’enquête terrain. A ce moment-là, ce ne sont plus les sources officielles qui vous donnent les informations, mais bien vos futures parties-prenantes : clients, fournisseurs, partenaires… L’enquête terrain permet de confirmer que votre produit trouvera preneurs. La troisième et dernière partie de l’étude de marché est l’analyse. A la suite de toutes les informations que vous avez récoltées, voyez si votre projet est viable ou non, ou s’il faut y apporter quelques améliorations.

 

Etape 3 : La présentation de l’offre

Qu’il s’agisse d’un produit ou d’un service, l’offre que vous allez proposer est le cœur de votre projet. Il ne faut donc pas oublier de le présenter, et ce, le plus précisément possible. Ainsi, dans cette partie du business plan vous présentez :

  • La gamme de produits ou services (dans le cas où il y a plusieurs produits)
  • Les caractéristiques techniques du produit : taille, poids, matière, utilisation,…
  • Ses points forts et ses points faibles
  • Le besoin auquel il répond
  • Sa différenciation par rapport à des produits ou services concurrents
  • Sa protection (avec la propriété industrielle enveloppe : Soleau, brevet)

Son évolution future : mise en place d’une démarche de Recherche et Développement ?

 

Etape 4 : Le business model

Le modèle économique décline la stratégie entière de l’entreprise. Il répond à la question « Comment l’entreprise va-t-elle générer du profit ? ». Pour illustrer cette partie, nous vous conseillons d’utiliser un outil : le Business Model Canvas. L’intérêt de cet outil est qu’il reprend toutes les parties clés de votre stratégie. Ainsi, vous pouvez décliner en détail :

  • vos produits,
  • votre ou vos segments de clientèle
  • la nature de la relation que vous allez mettre en place avec vos clients
  • la manière dont vous allez distribuer votre produit
  • les activités clés de votre entreprise (celles indispensables à la distribution de votre produit ?)
  • les ressources nécessaires (matérielles, humaines et financières)
  • vos partenaires clés (ceux sans lesquels vous ne pourriez pas exercer votre activité)
  • votre structure de coût (ce que l’entreprise va dépenser pour fabriquer, promouvoir, distribuer ses produits)
  • et les sources de revenus (abonnement, vente, location, prix fixes, prix variables… ?)

Voici donc un modèle du business model canvas :

Business Model Canvas - Création d'entreprise | Soregor

 

Pour vous aider à faire un business model Canvas qui se démarque, CCI Entreprendre a créé cette vidéo :

 

Etape 5 : Le prévisionnel financier

Après avoir montré que votre projet avait un potentiel commercial intéressant grâce à l’étude de marché, vous devez maintenant convaincre les investisseurs de sa viabilité financière. C’est l’objectif premier du prévisionnel financier. Le prévisionnel financier est réalisé en général sur une période de 3 à 5 années. On prévoit sur chaque année que l’entreprise vendra tant de produits, achètera tant de matières premières, remboursera tant d’intérêts pour ses emprunts, etc. Tous ces éléments, et bien d’autres, se trouveront dans différents documents comptables :

  • Le compte de résultat : film qui retrace l’activité de l’entreprise sur un exercice comptable (1 an). Il prend en compte ce que gagne l’entreprise (produits) et ce qu’elle dépense (charges) et montre ainsi son niveau de performance.
  • Le bilan comptable : photographie à un instant T de ce que possède l’entreprise (actif) et ce qu’elle doit (passif) et qui montre la santé de l’entreprise.
  • Le plan de financement : document qui mesure le besoin de trésorerie pour le lancement de l’entreprise (ex : achats de locaux, machines, brevets, logiciels, stock initial,  etc.) ainsi que les ressources mises en place pour financer ces besoins (apports du créateur, emprunts, subventions, aides, etc.)
  • Le plan de trésorerie : prend en compte les encaissements et les décaissements de trésorerie de l’entreprise. Il se détaille mensuellement sur chaque exercice (année) du prévisionnel et a pour but de montrer que la trésorerie de l’entreprise ne mettra pas en péril son activité.

L’accompagnement d’un expert-comptable dans cette étape clé de la création d’entreprise est fortement conseillé.

 

Etape 6 : Le plan d’actions

C’est le moment de penser votre projet très concrètement ! Jusqu’ici, votre business plan est composé de chiffres prévisionnels et votre stratégie est ficelée : vous savez comment vous allez distribuer, produire et promouvoir votre produit. Le plan d’actions va vous aider à passer de la stratégie à la réalité.

Pour construire votre plan d’actions, nous vous conseillons d’identifier plusieurs objectifs réalisables et d’y associer des actions concrètes. Chaque action a une échéance et un budget bien définis.

Voici quelques exemples de mesures concrètes que vous pouvez détailler dans votre plan d’actions et qui peuvent toucher tous les domaines de l’entreprise (commercial, communication, R&D, recrutement, production,…) :

  • Actions de communication : réaliser des cartes de visite, un site internet, des encarts pub, solliciter des témoignages clients, travailler ses réseaux sociaux professionnels (demande de contact, de recommandation, création d’une pub Facebook…)…
  • Actions commerciales : recruter un vendeur, créer une plaquette offre, augmenter le nombre de visite de prospection, faire du mailing, participer à un salon…
  • Actions de R&D : améliorer le produit, améliorer le processus de production, créer une nouvelle gamme de produits pour une cible précise…

Pour une lecture plus simple, nous vous proposons un tableau récapitulatif :

 

Faire un planning des actions à mener, même s’il est long, vous permet de ne rien oublier et de tenir vos délais. Cela montre également à vos interlocuteurs qu’une fois l’entreprise lancée, vous avez la volonté d’aller plus loin et de la développer.

 

Prendre le temps de mettre à l’écrit son projet grâce au business plan, c’est mettre toutes les chances de votre côté pour réussir votre création d’entreprise et convaincre vos partenaires de vous suivre.  

L’accompagnement d’un expert-comptable ou d’un conseiller création dans cette étape fondamentale de la rédaction du business plan est fortement recommandé. Il vous donnera un avis objectif et externe sur votre projet de création d’entreprise.

Et pour savoir où vous en êtes dans votre projet, réalisez le diagnostic de votre projet de création d’entreprise.