S’associer en création d’entreprise : bonne ou mauvaise idée ?

S'associer en création d'entreprise
Chercher un associé lors de la création de son entreprise : un levier pour accélérer la croissance de son activité !

 

Lors de la création d’une entreprise, l’association de plusieurs entrepreneurs présente de nombreux avantages, comme l’élargissement des compétences de l’entreprise créée…

Mais s’associer présente aussi des inconvénients, particulièrement en matière juridique.

Découvrez les bonnes raisons de trouver un associé, mais aussi les risques dans le contexte d’une création d’entreprise !

 

Création d’entreprise : les bonnes raisons de s’associer !

L’association peut se révéler un véritable vecteur de croissance pour une entreprise.

En portant le projet à plusieurs, la pression reposant sur le créateur d’entreprise diminue grâce à la répartition des tâches et des missions. S’associer peut permettre à terme une gestion optimale de l’entreprise.

 

Répartir les responsabilités

En s’associant, vous pouvez facilement vous répartir les responsabilités. Vous subissez donc une pression moins forte puisque tout ne repose pas uniquement sur vos épaules.

Lorsque vous créez votre entreprise seul, vous devez en effet être présent sur tous les fronts : la recherche de financements, les démarches administratives, les démarches commerciales… Cela nécessite du temps, de l’énergie et beaucoup de persévérance. S’associer est une solution pour vous libérer du temps et vous concentrer sur les activités dont vous êtes le spécialiste.

Et lorsque des difficultés se présentent, vous êtes plus forts à plusieurs pour les affronter.

 

Bénéficier de nouvelles compétences

Prendre un associé en création d’entreprise permet d’apporter de nouvelles compétences. Il s’agit également d’un excellent moyen de bénéficier d’un nouveau regard sur votre activité, et de nouvelles idées dans sa mise en œuvre.

Par exemple, si vous être spécialisé sur l’aspect technique, choisir un associé spécialisé en marketing vous sera utile pour définir les différents canaux pour vendre votre produit. Il connaîtra aussi parfaitement  les outils nécessaires pour vous faire connaître et développer votre notoriété rapidement.

 

Partager un réseau et développer la clientèle

Dans tout projet de création d’entreprise, le réseau personnel et professionnel constitue l’un des facteurs clés de succès. Vos premiers clients se trouvent bien souvent dans votre entourage. Votre associé dispose, lui aussi, d’un réseau personnel et professionnel. A deux, vous multipliez automatiquement vos contacts et donc vos clients et partenaires potentiels.

La construction d’un réseau professionnel commun multipliera aussi vos chances d’obtenir des financements.

 

Répartir les investissements

Autre avantage non-négligeable, un associé peut apporter avec lui des fonds précieux pour faciliter le lancement de votre entreprise. C’est un réel atout pour donner du poids à votre projet et rassurer les investisseurs, notamment les banques pour négocier des emprunts.

 

Travailler en équipe

Travailler à deux est une source de motivation supplémentaire. Lorsque l’on crée son entreprise, il est courant de se sentir seul. Si vous vous lancez à deux, il sera plus facile de surmonter les épreuves. Vous vous soutiendrez l’un l’autre dans cette aventure et surmonterez ainsi l’isolement qu’est susceptible de ressentir le créateur d’entreprise.

S’associer implique de prendre les décisions en équipe en partageant vos doutes et vos inquiétudes. Les risques de prendre une mauvaise décision sont donc diminués.

 

 

Les inconvénients liés à l’association en création d’entreprise

Lors de la création d’une entreprise, prendre un associé peut être compliqué si on ne partage pas la même vision. Cette situation est courante aux niveaux de la stratégie de l’entreprise ou de l’organisation quotidienne par exemple.  Afin d’éviter tout conflit il est important de connaître les risques liés à une association d’entrepreneurs.

 

Divergences d’opinions et désaccords

Au niveau organisationnel, s’associer induit de pouvoir facilement s’adapter à son nouvel associé. Vous allez changer d’organisation pour travailler en équipe et optimiser votre temps. L’écoute et la communication sont essentielles entre associés. Tenir compte des points de vue et des idées de chacun est fondamental.

L’idéal est donc de s’associer avec une personne avec qui vous avez des points communs. En effet, vous pouvez très bien vous associer avec un ancien collègue de travail ou un ancien camarade de classe. Ce sont, en général, des associations efficaces qui persistent dans le temps.

Il faut être certain que vous pourrez entretenir une relation reposant sur une confiance mutuelle et une vision convergente de l’entreprise.

Bien identifier les objectifs et les ambitions personnelles de chacun avant de s’associer facilitera une bonne entente, évitera les conflits et favorisera une association pérenne.

Par exemple, l’un des associés peut souhaiter engager des moyens à courts termes pour valoriser la société et la revendre ensuite à un bon prix. L’autre associé peut vouloir quant à lui porter l’entreprise le plus loin possible en la développant sur le long terme.

Le saviez-vous ? La mésentente en création d’entreprise est l’une des sources majeures d’échec.

 

Changement de forme juridique

Si vous avez fait le choix de créer une entreprise individuelle ou une EIRL, il faudra changer le statut juridique de votre entité car il ne sera plus adapté.

Il est nécessaire d’opter pour une société commerciale. Les formes juridiques les plus répandues sont celles-ci :

  • Société A Responsabilité Limitée (SARL)
  • Société d’actions simplifiée (SAS)
  • Société Anonyme (SA)

Pour en savoir plus sur ces statuts, consultez notre article dédié au choix du statut juridique en création d’entreprise.

En cas de changement de statut juridique, vous devrez informer le tribunal compétent dans le ressort de votre entreprise des changements liés au capital social (suite à l’apport du ou des nouveaux associés), et publier ce changement pour être aux normes.

 

Perte de contrôle de l’entreprise

En cas d’association malencontreuse, il peut arriver que l’un des associés prenne progressivement le pouvoir sur votre entreprise. Pour éviter cela, il est important de bien définir le rôle de chacun dès le départ. Il peut notamment être judicieux de rédiger un « pacte d’associés » en bonne et due forme.

Notre conseil : vous désigner en tant qu’actionnaire majoritaire lors de la rédaction des statuts de l’entreprise pour conserver le pilotage de l’entreprise que vous avez créée.

 

Risques économiques

En vous s’associant, ayez conscience que vous partagez les bénéfices mais aussi les risques financiers résultant des emprunts bancaires souscrits par la société (notamment pour les demandes de cautions personnelles des associés par la banque).

Si vous choisissez de vous associer à votre conjoint, il est important de savoir que son capital sera engagé comme le vôtre en cas de difficultés financières concernant la société.

Pour en savoir plus, consultez notre article sur le choix du statut pour le conjoint du dirigeant d’entreprise.

 

S’associer peut s’avérer une source de succès lorsque les deux associés partagent la même vision de l’entreprise et des opinions communes. Votre entreprise bénéficiera de cette union et n’en sera que plus forte!

Réussir sa création d'entreprise

aventure-creation-entreprise Le livre "L'aventure de la création d'entreprise"

L'aventure de la création d'entreprise est un ouvrage issu de la rencontre de ses 2 auteurs, Thomas De Dorlodot et Olivier Kahn. Chaque étape renvoie à ce que vit Thomas, aventurier, et est traduit en langage de chef d'entreprise par Olivier, expert-comptable. 11 conseillers en création d'entreprise de Soregor l'ont agrémenté de conseils et d'anecdotes afin d'inspirer les créateurs d'entreprise.

Découvrir tous nos conseils pour réussir votre création d'entreprise.