10 erreurs à éviter en création d’entreprise

Soigner son prévisionnel financier, son étude de marché, s’organiser, se dégager du temps pour éviter de tomber dans les pièges de la création d’entreprise.

Tous les entrepreneurs ont déjà rencontré quelques mésaventures pendant le lancement de leur activité. Afin de vous faciliter le travail, voici le top 10 des pièges à éviter quand on se lance dans la création d’entreprise !

 

Erreur #1 - Négliger l’implication de son entourage

Le rôle de votre entourage quand vous vous lancez dans la création d’entreprise est très important. Le rôle de vos proches est -au minimum- de vous soutenir dans votre aventure. Certains vont même jusqu’à contribuer activement au projet de création. Ils le font en général naturellement : ils vous écoutent, vous comprennent et parfois vous donnent de bons conseils pour votre projet. Ils possèdent aussi des compétences que vous n’avez peut-être pas et dont vous pouvez avoir besoin. Laissez donc votre entourage prendre part à votre projet, vous n’en retirerez que des avantages !

 

Erreur #2 - Ne pas faire d’étude de marché

L’étude de marché pour vous c’est « un dossier épais avec des chiffres incompréhensibles sur des choses tellement floues qu’elles ne me concernent pas ? ».
En réalité, l’étude de marché est primordiale !

Pourquoi faire une étude de marché ? L’étude de marché interroge votre environnement. Elle permet de savoir si oui ou non, proposer votre produit ou service sur ce marché vous apportera les résultats dont vous rêvez. Ce document contient donc une étude approfondie de la clientèle que vous ciblez, de la concurrence, des fournisseurs, de l’environnement légal, social, technologique, etc. L’étude se fait en 2 parties, l’une plus théorique avec des informations et des chiffres officiels et l’autre plus pratique où vous interrogez vos potentiels clients et partenaires. Les apports de cette étude sont précieux pour votre plan de route.

 

Erreur #3 - Faire l’impasse sur le business plan

L’utilité du business plan est reconnue ! C’est d’ailleurs le premier document demandé par les financeurs d’un projet d’entreprise ! Pourquoi seriez-vous le/la seul(e) à ne pas en avoir besoin ? Faire un business plan, c’est prendre le temps de mettre par écrit le fonctionnement de votre entreprise. Vous devez formaliser votre idée de création d’entreprise. Ce document sert à montrer comment votre entreprise va réaliser des bénéfices et avec quels moyens, qu’ils soient financiers, techniques ou humains. De plus, monter un business plan n’est pas uniquement utile pour trouver des sources de financement. Le mettre à jour régulièrement (1 à 2 fois par an par exemple) permet de faire un point sur votre activité passée et de fixer les nouveaux objectifs pour la période à venir.

 

Erreur #4 - Survoler le prévisionnel financier

Construire un prévisionnel financier, c’est déterminer précisément ce dont vous avez besoin pour vendre votre produit ainsi que les ressources nécessaires pour faire vivre votre entreprise. Seuil de rentabilité, plan de financement, compte de résultat prévisionnel, plan de trésorerie : chacun de ces éléments a son importance dans la construction de votre projet. Ils indiquent à vos partenaires si l’entreprise va devenir rentable et au bout de combien de temps. Vous prouvez alors la viabilité et la fiabilité de votre projet. Un prévisionnel financier rigoureux et justifié aura d’autant plus d’effet devant un banquier qu’il vous permettra aussi de suivre l’évolution de votre entreprise.

 

Erreur #5 - Délaisser les aides à la création d’entreprise

Pour financer votre projet, vous avez sûrement pensé à votre banque ou à l’aide de votre entourage. Avez-vous regardé du côté des aides à la création d’entreprise ? Il en existe de plusieurs sortes et venant de différents organismes aussi bien locaux que nationaux. A vous de les demander, en général, vous pouvez en cumuler plusieurs. Pour la création d’une entreprise, avoir un prêt à taux zéro, une réduction fiscale, des exonérations de charges sociales, le prêt de locaux ou encore du conseil, sont de sérieux coups de pouce non négligeables !

 

Erreur #6 - Se tromper de statut juridique

La forme juridique d’une entreprise se choisit selon le type d’activité que vous exercez, le capital que vous investissez, la présence ou non d’associés, le niveau de responsabilité que vous souhaitez endosser, etc. Chaque création d’entreprise est spécifique et requiert un statut qui lui correspond. Pour bien choisir son statut juridique, il vous est fortement conseillé de vous faire accompagner par un expert-comptable ou un conseiller en création d’entreprise.

 

Erreur #7 - Vouloir aller trop vite

La création d’entreprise est une belle histoire à vivre à condition d’en respecter les étapes ! Ne les franchissez pas trop vite ! Prendre un peu plus de temps vous permettra non seulement d’être conforté dans votre projet, mais également d’être sûr de sa viabilité. Plus vous prendrez de temps à préparer et anticiper votre projet plus vous réduirez les risques et ainsi augmenterez vos chances de pérenniser votre affaire !

 

Erreur #8 - Vouloir tout faire tout(e) seul(e)

Vous êtes certain d’avoir toutes les compétences du créateur et d’avoir assez de temps pour tout faire ? Pas sûr ? C’est normal, penser que vous pouvez tout faire seul est une illusion ! Il est difficile d’avoir toutes les compétences pour gérer une entreprise et encore plus d’avoir assez de temps pour tout faire ! Prenez le temps de bien faire ce pour quoi vous êtes expert : votre métier, le produit ou le service phare de votre entreprise. Pour les autres tâches, celles que vous maîtrisez peu ou pas, pensez à externaliser ou à demander de l’aide à vos proches. Par principe, à partir du moment où une tâche qui n’est pas votre activité principale vous coûte plus cher à réaliser en interne qu’en externe, aucun doute possible sur l’option à choisir : externalisez ! Cela vous fera gagner un temps précieux que vous pouvez utiliser pour vos activités à valeur ajoutée.

 

Erreur #9 - Penser que les clients vont affluer dès le lancement

N’attendez pas pour prospecter ! N’attendez pas non plus que votre produit soit parfait (il ne l’est jamais vraiment) pour commencer à le proposer à de potentiels clients. Cela vous permet à la fois de tester votre produit sur le marché, de communiquer sur votre marque (encore inconnue du public) mais aussi de commencer à faire rentrer des fonds dans votre trésorerie.

 

Erreur #10 - Négliger l’organisation  de l’entreprise

Organiser, planifier, distribuer les tâches, classifier, déléguer, etc. La rigueur dans la gestion de l’entreprise permet d’être efficace et productif. De plus, dans le cas où vous employez des collaborateurs, ils doivent être en mesure de comprendre rapidement le fonctionnement de l’entreprise. La gestion rigoureuse de l’entreprise passe aussi  par le fait de recevoir à temps les règlements de vos clients, de se dégager régulièrement un créneau pour traiter l’administratif et la comptabilité, de rédiger des fiches de missions pour vos collaborateurs, ou encore d’avoir déterminé une classification claire et précise des dossiers… Attention, cette liste n’est pas exhaustive !