Retraite : comment optimiser ses revenus ?

optimisation revenus retraités
12 Mai 2016
Quelles sont les solutions pour améliorer ses revenus à l'heure de la retraite ?

 

Fin 2016, sur 16,1 millions de personnes concernées, la pension moyenne des retraités (retraite de base et retraite complémentaire), tous régimes confondus, était de 1389 € bruts par mois - 1739 € pour les hommes et 1065 € pour les femmes, selon l'étude 2018 Les Retraités et les retraites.

 

Que perçoit-on à la retraite ?

Le montant d’une pension de retraite est l’addition de deux régimes obligatoires :

1- La retraite de base (cotisations auprès de la sécurité sociale)

2- La retraite complémentaire.

Il est très difficile d’estimer le montant de sa pension avant l’âge de 55 ans - âge auquel le contribuable reçoit une estimation individuelle globale de ses droits. Mais le départ en retraite entraine généralement une baisse de revenus. Les entrepreneurs doivent donc envisager dès que possible la constitution d’un complément de retraite pour assurer le maintien de leur niveau de vie.

 

Comment compléter sa pension retraite ?

Il existe différents compléments de retraite qui ont pour vocation de « gonfler » la pension retraite, en offrant une fiscalité intéressante, une revalorisation et une pérennité des revenus.

Les retraites supplémentaires

En plus des régimes obligatoires, il est possible d'améliorer sa pension grâce aux retraites supplémentaires également appelées retraites « surcomplémentaires ». Celles-ci fonctionnent par un système de capitalisation.

Les retraites supplémentaires recouvrent notamment :

  • les dispositifs facultatifs de retraite proposés par certaines entreprises à leurs salariés (PERE, PERCO…).
  • les produits d’épargne retraite individuels souscrits à titre privé comme le PERP, la caisse nationale de prévoyance de la fonction publique (Préfon), le Fonds de pension des élus locaux (FONPEL), la Caisse autonome de retraite des élus locaux - Mutuelle des élus locaux (Carel-Mudel)…
  • les produits d’épargne retraite individuels souscrits à titre professionnel du type dispositif Madelin et « exploitants agricoles » pour les indépendants.

Le régime supplémentaire permet d’épargner progressivement et à son rythme afin de satisfaire ses besoins de futur retraité.

 

L’épargne retraite (PEA, assurance vie...)

L’épargne est un bon moyen d’abonder sa pension retraite. Voici les placements les plus adaptés.

  • Le Plan d’Epargne en Actions (PEA) offre un cadre fiscal avantageux pour faire fructifier un capital en Bourse. Il donne droit à une rente viagère exonérée d’impôt (hors prélèvement sociaux) à condition de n’effectuer aucun retrait pendant 5 ans. Un PEA peut être liquidé progressivement. Mais tout retrait avant huit ans entraîne, en principe, la fermeture du plan.
  • Les contrats d’assurance vie offrent une fiscalité allégée. Si le contrat a plus de huit ans, il est possible de faire des retraits au gré de ses besoins. Ces retraits peuvent, sous certaines conditions, échapper à l’impôt.

 

Les autres compléments de retraite

  • L'investissement locatif : l'immobilier permet la constitution d'un patrimoine à transmettre. Il garantit la perception d’un revenu régulier une fois à la retraite. Avantage de cet investissement : il est finançable à crédit.
  • L’investissement dans une SCPI (Société civile de placements immobiliers) est une façon indirecte de détenir de l’immobilier (immobilier d’entreprise, commercial, logistique ou résidentiel). La détention de parts de SCPI permet de percevoir des revenus réguliers versés chaque trimestre.
  • La vente en viager constitue une ultime solution pour obtenir rapidement un capital grâce à son patrimoine immobilier.

Les réformes successives du système de retraite français amputent chaque fois un peu plus les pensions issues des régimes obligatoires. Tout complément est donc bon à prendre !