fbpx Eclairage des vitrines et bureaux | Soregor

Eclairage des vitrines et bureaux

Vitrines éclairées - commerce
30 Janvier 2013
Plus d'éclairage nocturne pour les entreprises et commerce à partir du 1er juillet 2013 !

 

Un arrêté restreignant l'éclairage des commerces et bureaux la nuit est paru. Il stipule que l'éclairage des vitrines de commerces, de l'intérieur des locaux professionnels et des façades de bâtiments non-résidentiels doit être éteint la nuit à compter du 1er juillet 2013.

Cette décision du Ministère de l'Ecologie vise à limiter les nuisances lumineuses dans les villes mais surtout à  réduire les consommations d'énergie. 

L'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) qui préconisait cette mesure depuis longtemps, met en avant son utilité avec un gain equivalent à la consommation électrique d'environ 750.000 ménages.

Cette réforme porte sur l'éclairage des bâtiments non résidentiels (commerces, entreprises, bâtiments publics), recouvrant à la fois l'éclairage intérieur émis vers l'extérieur de ces bâtiments et l'illumination des façades, à l'exclusion des installations d'éclairage destinées à assurer la protection des biens lorsqu'elles sont asservies à des dispositifs de détection de mouvement ou d'intrusion.

Concrètement, les périodes d'allumage des dispositifs d'éclairage seront limitées de la façon suivante :

  • L'intérieur des locaux à usage professionnel devra être éteint une heure après la fin d'occupation des locaux ;
  • Les façades des bâtiments devront être éteintes au plus tard à 1 heure du matin. Elles ne devront pas être allumées avant le coucher du soleil ;
  • Les vitrines des magasins de commerce ou d'exposition devront éteintes au plus tard à 1h du matin ou une heure après la fin d'occupation desdits locaux si celle-ci intervient plus tardivement. Elles peuvent être allumées à partir de 7 heures du matin ou une heure avant le début de l'activité si celle-ci s'exerce plus tôt. 

Des exceptions sont toutefois prévues pour l'éclairage des vitrines des magasins de commerce ou d'exposition, et l'éclairage des façades des bâtiments, pour les veilles de jours fériés chômés, la semaine précédant le jour de Noël, ainsi que lors d'évènements exceptionnels à caractère local définis par arrêté préfectoral. Les "zones touristiques d'affluence exceptionnelle ou d'animation culturelle permanente" telles que certains quartiers de Paris et 40 autres communes, bénéficieront également d'une dérogation.

Attention, certains éclairages publics (ex: réverbères apposés en façade destinés à éclairer la voirie) sont maintenus pour des raisons de sécurité.