Une gamme de prêts "Usine du Futur"

Prêt usine du futur
12 Août 2014
Dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir (PIA), Bpifrance a lancé en 2014 une nouvelle gamme de prêts.

 

"L'Usine du Futur" fait partie des "34 plans de la reconquête industrielle" initiés par Arnaud Montebourg, ministre de l'économie, du redressement productif et du numérique. Bpifrance va débloquer 1,2 milliards d'euros pour cette nouvelle gamme de prêts

 

Les différents prêts "Usine du futur"

La gamme des prêts mis en place se décompose ainsi : 

  • Prêts verts bonifiés : 340 millions d'euros accordés aux entreprises qui investissent dans la transition écologique
  • Prêts robotiques bonifiés : 300 millions d'euros pour le financement de projets d'intégration d'équipements de production automatisés (robots)
  • Prêts pour l'industrialisation non bonifiés : 270 millions d'euros engagés pour financer "les dépenses matérielles et immatérielles suite à un projet R&D achevé, pour l'industrialisation et la commercialisation d'un produit, procédé ou service innovant".
  • Prêts numériques bonifiés : 300 millions d'euros sont destinés à financer la transition numérique des entreprises.

 

Comment fonctionnent les prêts "usine du futur" ? 

Cumulable, la gamme de prêts "usine du futur" est plafonnée à 15 millions d'euros par entreprise. Les différents prêts peuvent être de 100 000 euros, 3 voire 5 millions d'euros. En contrepartie, un financement privé, un apport en fonds propres ou quasi-fonds propres d'un montant au moins équivalent est demandé. Un prêt a une durée de 7 ans (avec un différé d'amortissement en capital de 24 mois maximum). Aucune garantie n'est demandée à l'entreprise ou à l'entrepreneur.

 

 

Des prêts plébiscités !

En 2015, les prêts de développement à destination de l'industrie ont crû de 12% par rapport à 2014, notamment tirés par le prêt croissance industrie et le prêt robotique, précise par ailleurs Bpifrance dans son communiqué. Par ailleurs, sur la même période, les financements de court terme ont également crû de 11%, indique Bpifrance.

C'est pourquoi, la banque publique d'investissement Bpifrance prévoit de financer le secteur industriel à hauteur de 15 milliards d'euros d'ici fin 2018 via ses outils d'investissement et de financement.