TPE : deux aides pour prévenir les TMS

tpe prévention TMS
12 Mai 2016
Les TPE peuvent bénéficier de nouvelles aides financières pour la prévention des troubles musculo-squelettiques.

 

Les TMS : un enjeu de santé au travail

Première cause de maladie professionnelle en France, les troubles musculo-squelettiques (TMS) représentent le problème de santé au travail le plus répandu ! Les conséquences des TMS sont négatives aussi bien pour les salariés (arrêts de travail, souffrances, inaptitude...) que pour l'ensemble de l'entreprise (absentéisme, turn-over, perte de productivité...). La prévention des TMS est donc un enjeu important pour les entreprises.

Face à l’ampleur du phénomène, l’Assurance Maladie - Risques Professionnels a lancé le 3 mai dernier deux nouvelles aides financières pour agir contre les troubles musculo-squelettiques d’origine professionnelle. Ces aides destinées aux entreprises de moins de 50 salariés (TPE) peuvent atteindre 25 000 € chacune.

 

Identifier les risques et les prévenir grâce à TMS Pros diagnostic

Le premier dispositif, TMS Pros Diagnostic, vise à identifier et maitriser les risques de TMS. Il permet de financer 70 % de

  • la formation d’une personne au sein de l’entreprise à l'animation et mise en oeuvre un projet de prévention des TMS
  • et/ou la réalisation d’une étude ergonomique des situations de travail qui doit se traduire par un diagnostic et l’élaboration d’un plan d’actions.

 

TMS Pros action : une aide financière pour agir contre les TMS 

Le second, TMS Pros Action, propose de financer 50 % de

  • l’achat de matériel et/ou d’équipements pour réduire les contraintes physiques, notamment lors de manutentions manuelles de charges, d’efforts répétitifs ou de postures contraignantes.
  • la réalisation de formations adaptées.
Les TPE pourront bénéficier de cette aide à condition de fournir au préalable un diagnostic et un plan d'actions réalisés par un prestataire ou un salarié ayant les compétences nécessaires pour mener le projet de prévention des TMS.
 

Les entreprises ont jusqu’au 15 juillet 2017 pour réserver ces aides auprès de leur caisse régionale (CARSAT, CRAMIF ou CGSS). Attention, la dotation annuelle consacrée à ces aides est plafonnée. Les premiers demandeurs seront les premiers servis.

 

Les entreprises du bâtiment peuvent également bénéficier de deux nouvelles aides. Pour en savoir, plus consulter notre article sur Batir+ et Stop Amiante.