Assurance-vie : la fin d'un Eldorado ?

assurance-vie gestion d'actifs
07 Mars 2017
Comment faire face à la baisse des rendements de l'assurance-vie ? Nos conseils pour faire fructifier votre patrimoine !

 

Pourquoi l'assurance-vie est-elle moins attractive ?

Placement préféré des Français depuis de nombreuses années, l’assurance-vie « perd de ses couleurs » depuis quelques mois. Pourquoi cet outil de gestion patrimoniale est-il devenu moins intéressant ?

  • Chute des rendements des fonds en euros à capital garanti. La rémunération des fonds en euros d'assurance-vie ne cesse de baisser depuis plusieurs années. De nombreux contrats ont atteint un seuil de rendement inférieur à 2%.

  • Plafond de garantie limité à 70.000€. Comme nous vous l'avions indiqué l'année dernière, les sommes versées par les épargnants sur un contrat d’assurance-vie ne sont garanties qu'à hauteur de 70.000 euros par déposant et par société d’assurance.

  • Allongement du délai de rachat maximum à 6 mois (au lieu de 3 auparavant) par la loi Sapin II.

  • Orientation des investissements vers les unités de comptes. Conséquence directe de la chute des rendements des fonds en euros, quasiment toutes les compagnies d’assurance refusent maintenant que l’épargnant investisse ses actifs en totalité sur leur fonds en euros -à capital garanti- et les obligent à investir dans des actifs plus risqués (fonds actions, obligataires ou immobiliers).

Conscient de ses évolutions et du manque de connaissances des français en matière de gestion de patrimoine, le gouvernement a créé fin 2016 un comité national d'éducation financière ! L'idée principale est d'éclairer les choix des ménages et des individus dans le domaine de l'épargne, du crédit et de la gestion de leur budget.

 

Comment optimiser son patrimoine en 2017 ?

Finis les placements garantis en capital avec des rendements importants ! Place aux investissements volatils avec des espérances de gains aléatoires… Pour optimiser son patrimoine, l’épargnant doit rechercher un savant équilibre entre rendement et risque en capital ! Voici quelques règles d'or pour vous guider dans la jungle des placements !

  • Diversifiez vos investissements ! Assurance-vie, immobilier d’entreprise, marchés financiers, placements bancaires… Il existe une large gamme de produits financiers qui réalisent des performances variables en fonction de la conjoncture. Sur le long terme, vous serez gagnant en investissant sur différents supports.
  • Etudiez la rentabilité des placements en tenant compte de tous les critères. Avec Internet, les épargnants disposent d'une information pléthorique sur les performances des produits financiers. Prendre le temps de s'informer et de se documenter sur les rendements, les conditions particulières, la fiscalité permet souvent d'éviter les pièges. N'hésitez pas également à échanger avec un professionnel de la gestion de patrimoine.
  • Sélectionnez des prestataires connus et reconnus. Attention aux rendements proposés trop alléchants ! Il faut comprendre d'où vient la performance et s'assurer que le placement est "validé" par l'AMF ou une agence de notation. 
  • Sachez prendre un risque calculé : il n'y a pas de placement fructueux sans un minimum de risque ! Ainsi, l'investissement en bourse représente un risque en capital mais cela peut être un investissement rentable si vous êtes bien conseillé.
  • Assurez un suivi régulier de vos avoirs afin d’ajuster vos décisions en fonction de l’évolution de votre situation personnelle (besoins, argent disponible) et des marchés. Pour ce faire, il est important de suivre l'actualité économique et fiscale afin de pouvoir réagir rapidement.
  • N'oubliez pas l'épargne de votre entreprise ou association ! On pense souvent à optimiser son épargne personnelle mais pas toujours à valoriser celle de son entreprise qui représente pourtant votre investissement le plus important ! Pourtant, un excédent de trésorerie peut être bien rémunéré et servir la croissance de votre société s'il est placé de façon opportune.